Vers une chute du mercure

La Norvège, premier pays à bannir totalement le mercure, devrait bientôt faire école. Mais il subsiste de fortes résistances, notamment en France concernant les amalgames dentaires.

C'est une décision de poids, elle est pourtant passée inaperçue : depuis le 1er janvier, la Norvège interdit totalement l'utilisation du mercure dans la fabrication de produits, ainsi que les importations et exportations de produits contenant cet élément chimique hautement toxique. C'est le premier pays à prendre cette décision radicale, alors que plusieurs pays restreignent depuis plusieurs années l'utilisation du mercure. C'est un polluant parmi les plus dangereux, en particulier sous forme de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Au lycée, le SOS des SES

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.