Les enjeux d’un scrutin complexe

Dix mois après l’installation de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, les municipales constituent un premier test pour le pouvoir. Mais bien d’autres enjeux locaux influent sur ce scrutin. Les cantonales pourraient être plus lisibles. Un dossier à lire dans notre rubrique **Politique** , mais aussi **Société** et **Ecologie** .

Michel Soudais  • 6 mars 2008 abonné·es
Les enjeux d’un scrutin complexe

Six mois après l'arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy, les élections municipales et cantonales constituent un premier test de la façon dont les électeurs perçoivent la politique du gouvernement. À lire, dans le Journal du dimanche , les entretiens parallèles du socialiste François Rebsamen et du sarkozyste Yves Jégo, l'enjeu du scrutin paraît simple. « Plus nos concitoyens voteront à gauche, moins il sera facile au gouvernement de prendre des mesures d'austérité et de mettre en place un plan de rigueur qui ne toucherait que les plus modestes et les classes moyennes » , explique le numéro deux du PS. A contrario, affirme le porte-parole de l'UMP, « une victoire de la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes