Les engrenages d’une ONG

Le combat de Robert Ménard est peut-être « sans frontières » mais pas sans limites. Les donateurs et le besoin de médiatisation influencent les campagnes de RSF.

À la faveur du mouvement de protestation contre les Jeux olympiques en Chine, l'organisation Reporters sans frontières (RSF), initialement dédiée à la défense des journalistes dans le monde, a élargi son champ d'action jusqu'à éclipser les organisations traditionnelles de défense des droits de l'homme. Lors du parcours de la flamme à Paris, le 7 avril, Amnesty International organisait place du Trocadéro avec des non-voyants « une action symbolique » pour la libération de Chen Guangcheng, un avocat aveugle…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.