Le mauvais plan des agrocarburants

La crise alimentaire mondiale affole les organisations internationales, telles des fourmilières éventrées par une godasse inopinée. Le Parlement européen, par 90~% des votants, vient d’adopter un texte qui «juge nécessaire d’approfondir la recherche sur les répercussions de la politique de promotion des biocarburants et de ses conséquences sur le renforcement de la déforestation, l’expansion des terres cultivées et l’offre alimentaire mondiale». La FAO tient une réunion «de haut niveau» à Rome du 3 au 5…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.