Stratégie de la terreur

Arrestations arbitraires, tortures, le gouvernement mexicain ne lésine pas sur les moyens contre ceux qui résistent aux projets des transnationales. Et l’Europe se tait.

Au fond de la prison de Playas de Catazajá à Palenque, dans l’État du Chiapas, gît Eliseo, accusé d’association de malfaiteurs, de tentative de hold-up et de port d’armes interdites. Prostré, presque paralysé, main et bras droits enflés, des contusions sur tout le corps, une grosse brûlure sur l’épaule, son état physique et psychologique est terriblement inquiétant. La police fédérale, dans le centre d’Oaxaca. Pai/Clasos.com Un matin de février, Eliseo part travailler avec son fils, qui conduit la moto.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents