L’ère du soupçon

Les « innovations » pour surveiller et ficher les citoyens, particulièrement les immigrés, se bousculent. Une nouvelle facette de cette « Europe de la peur » qui se construit.

Le président français en a rêvé, les Suédois l’ont fait : depuis une semaine, ils jouissent du système de surveillance électronique le plus performant d’Europe. Il a été adopté, sous la pression de la droite, par 143 voix contre 138. Désormais, les autorités vont avoir le droit d’intercepter tous les courriers, les discussions et les informations circulant sur Internet. Avec en prime un droit ­d’inter­ception sur les communications passées avec les téléphones mobiles. Grâce à l’utilisation de mots ou de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents