C’est chié !

Toujours provocateur, Andres Serrano expose une série de gros plans sur des étrons.

Jean-Claude Renard  • 2 octobre 2008 abonné·es

Le bougre retors n’en est pas à son premier coup d’essai. Andres Serrano est un récidiviste. Voilà une vingtaine d’années, dans une série basée sur

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 2 minutes