Question d’influence

L’organisation des Démocrates progressistes d’Amérique milite pour orienter le Parti d’Obama plus à gauche. Un travail de fond mené depuis la base citoyenne jusqu’au cœur du pouvoir, à Washington.

« Alors, après ce que vous avez vu de la gauche américaine, vous êtes plein d’espoir ou bien totalement déprimé ? » Tim Carpenter, le directeur national des Démocrates progressistes d’Amérique (Progressive Democrats of America, PDA), a le chic pour inverser les rôles. Volubile, hyperactif, téléphone vissé à l’oreille entre deux rendez-vous, toujours prompt à faire les cent pas dans les couloirs du QG provisoire du PDA à Denver, malgré une forte claudication, il parvient encore à deviser avec trois membres…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents