Deux rois dans son jeu

Jean-Claude Fall monte en diptyque « Le Roi Lear » et « Richard III ». Le premier est très beau, mais le second ne suscite pas le même enthousiasme.

Éternel premier de la classe, Shakespeare est actuellement sur toutes les affiches, tandis que l’édition de La Pléiade, dirigée par Jean-Michel Déprats et Gisèle Venet, s’enrichit de deux nouveaux volumes appelés Histoires (soit les tragédies historiques). Restons-en au diptyque que Jean-Claude Fall vient de monter à Montpellier. Il réunit une même distribution dans Le Roi Lear et Richard III . Avec Le Roi Lear , Fall a pris tous les risques. Il a établi un nouveau texte français, fait la mise en scène et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.