Le requiem de forêts

La tempête dans le Sud-Ouest a entraîné la disparition de millions d’arbres et la ruine de milliers de propriétaires. Une catastrophe écologique et sociale peu prise en compte par les pouvoirs publics.

Lentement mais sûrement, l’opinion publique oublie que le sud-ouest de la France a subi une catastrophe climatique, économique et sociale avec la disparition, notamment dans les Landes, de millions d’arbres qui vont pourrir par terre au point d’être inutilisables pour quoi que ce soit dans quelques mois. Parce que l’État se ­désintéresse des zones et des populations sinistrées à partir du moment où le téléphone et l’électricité fonctionnent de nouveau. Sans doute parce que le secteur industriel n’est pas…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.