Vu !

Politis  • 26 février 2009
Partager :

Invité à donner son avis sur la grève générale en Guadeloupe, Malek Boutih, membre du bureau national du PS, énonce qu’il y aurait, de son point de vue, quelque chose comme « quelque chose de choquant à voir des bataillons de CRS blancs affronter une population noire » (LCP, 18 février). Pour le cas où des téléspectateurs lents d’esprit n’auraient pas complètement compris sa (fine) pensée, Malek Boutih précise que les forces de police déployées dans l’île sont composées « presque à 100 % de blancs » – et que c’est bien regrettable. Malek Boutih suggère par conséquent qu’on devrait plutôt envoyer des policiers noirs face à des manifestants noirs : le vrai progrès, parfois, tient à si peu de chose…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don