L’hyperprésidence en plein naufrage

Le chef de l’État dégringole dans les sondages tandis que le chômage augmente de façon dramatique. L’impopularité de Nicolas Sarkozy est à son comble, y compris à droite.

Michel Soudais  • 5 mars 2009 abonné·es

L’état de crise fait oublier l’état de grâce. Depuis un mois, les sondages se suivent et se ressemblent. La cote de confiance de Nicolas Sarkozy dégringole aussi vite que le chômage augmente. Parallèlement, les enquêtes d’opinion enregistrent une aspiration à un changement de politique et un soutien de la population aux revendications syndicales qui peut être massif : 78 % des sondés (67 % des sympathisants de droite) estiment justifiées les manifestations en Guadeloupe [[Sondage

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes