Une réforme antidémocratique

Politis  • 8 octobre 2009
Partager :

La vaste réforme territoriale que concocte le gouvernement ne se contentera pas de supprimer la moitié des conseillers généraux et régionaux en 2014. Les conseillers territoriaux qui les remplaceront seront élus « pour l’essentiel au scrutin majoritaire à un tour » a confirmé François Fillon. Ce système où il suffit d’arriver en tête, même avec 20 % des voix, pour être élu favorise l’UMP et impose le bipartisme. Une « dose de proportionnelle » entretiendra la fiction démocratique.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don