Vu

Politis  • 12 novembre 2009
Partager :

Jean-François Copé n’a jamais entendu parler de Salah Hamouri. Comme aurait dit feu Pierre Desproges, « étonnant, non ? » . C’est pourtant ce que le président du groupe UMP à l’Assemblée a osé affirmer, sans ciller, alors qu’il était l’invité de l’émission de Laurent Delahousse, « 13 h 15, le dimanche », sur France 2. Interpellé par le comédien François Cluzet, qui a rappelé le sort de ce jeune Franco-Palestinien détenu en Israël pour ce qui s’apparente à un délit d’opinion, Copé nous a fait le coup du gars qui tombe des nues. François Cluzet a rappelé l’engagement de Nicolas Sarkozy à aller chercher tout ressortissant français détenu n’importe où dans le monde. Un engagement qui ne vaut pas, manifestement, quand il s’agit des geôles israéliennes. Accessoirement, Cluzet est depuis dimanche la cible de l’inénarrable « Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme », qui en appelle au CSA et qualifie Salah de « terroriste franco-palestinien ». Business as usual.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don