Entendu

Politis  • 17 décembre 2009
Partager :

Professeur d’économie-gestion dans un lycée de Seine-Saint-Denis, Nathalie Arthaud, la porte-parole de Lutte ouvrière, assure respecter les programmes bien que ceux-ci ne comportent « pas de chapitre sur le communisme » . Ils sont ainsi faits, a-t-elle expliqué, le 11 décembre, sur Radio Orient, qu’ « on a l’impression qu’il n’y a pas d’autre voie que le capitalisme » . La jeune femme, qui conduira la liste de son parti aux régionales dans la région Rhône-Alpes – elle est élue municipale à Vaux-en-Velin (Rhône) –, a donc admis enseigner à ses élèves le contraire de ce qu’elle professe dans sa vie publique : « Je suis professeur de capitalisme, absolument », a-t-elle déclaré en réponse à une question de l’animateur de l’émission. Auparavant, elle s’était montrée incapable de dire en quoi, depuis sa création, sa formation politique avait contribué à changer la société. Après quarante ans d’activisme militant, c’est dur.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don