Les plans de la bourgeoisie

Si quelques naïfs pensaient encore que la crise pouvait déboucher sur une meilleure « régulation », voire sur une « refondation » (sic) du capitalisme, le redémarrage insolent des profits bancaires, des bonus des traders et de la spéculation devrait les éclairer. La logique de ce système est de chercher à recréer au plus vite ses conditions de fonctionnement, certes perturbées par la crise, mais optimales pour les possédants. Les États bourgeois, puisqu’il faut appeler les choses par leur nom, ont déversé…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.