L’intérêt général mis en concurrence ?

Un débat parlementaire a eu lieu autour de la transposition de la directive européenne de libéralisation des services, clone de la directive Bolkestein. Une question capitale.

Thierry Brun  • 28 janvier 2010 abonné·es
L’intérêt général mis en concurrence ?

Un important débat parlementaire, passé quasiment inaperçu, a eu lieu le 21 janvier à l’Assemblée nationale dans le cadre de la transposition de la directive européenne de libéralisation des services, la fameuse directive « Bolkestein », du nom de son initiateur ultralibéral, qui avait suscité une mobilisation sans précédent [^2]. Il s’agissait pourtant d’un sujet «  essentiel pour l’avenir du modèle des services sociaux français » , selon les termes du député socialiste Jean-Patrick Gille, rapporteur d’une proposition de loi «  relative à la protection des missions d’intérêt général confiées aux services

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 6 minutes