Cher Bernard, ...

Quoi, Bernard ? Tu n’as que 65 ans ? Moi qui roule vers les 75, depuis le n ° 1 de Politis, je t’ai toujours pris pour mon grand frère. Je continuerai. Jean Thévenard, Nancy Je suis confus que mon courrier « Où va Bernard Langlois », paru dans Politis n° 1086, ait provoqué autant de réactions. Je ne peux rester sans réagir après la réponse de Bernard dans le dernier numéro, « Révérence », où il annonce l’arrêt de son bloc-notes. Je le remercie infiniment pour sa franchise, la rigueur de son jugement, le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents