Entendu

Politis  • 4 février 2010
Partager :

« J’ai peut-être […] présumé de mes forces » , a concédé Éric Besson, dimanche, sur France Info. Le ministre de l’Identité nationale et de l’Immigration était interrogé sur les résultats d’un sondage Obea-InfraForces réalisé pour 20 Minutes et la radio d’information continue, indiquant que 53,4 % des Français pensent que le grand débat ploum-ploum sur l’identité nationale était une « démarche électoraliste ». Seuls 22,2 % l’ont trouvé « constructif ». Du coup, tout en assurant qu’il referait ce débat, le traître préféré de Sarkozy a regretté n’avoir pas «  dès le début créé une espèce de comité des sages, de comité d’orientation qui aurait pu permettre, quand la polémique est partie […], que ce ne soit pas [lui] mais un certain nombre d’intellectuels de gauche, de droite, des vrais républicains, qui répondent à cela ». En somme, la controverse touchant au débat sur l’identité nationale, comme toutes celles portant sur ce qu’entreprennent nos gouvernants, ne serait due qu’à une mauvaise communication.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don