En Sarkozie

Politis  • 18 mars 2010
Partager :

La gauche et Satan

Philippe de Villiers n’aime pas le heavy metal du festival de Hellfest, organisé en juin dans les Pays de la Loire. Lors d’un meeting UMP à Nantes, le 11 mars, le président du conseil général de Vendée a accusé la région, dirigée par le socialiste Jacques Auxiette, de subventionner un « festival sataniste » . Protestant contre ces propos « diffamatoires » , le festival s’est dit « ravi de pouvoir compter sur le non-soutien de M. de Villiers » et a appelé les citoyens à voter « pour une politique culturelle respectueuse des goûts de chacun » . Même en brandissant son crucifix, le vicomte n’est pas parvenu à bouter Satan hors des isoloirs vendéens. Toutes listes confondues, la gauche y totalise 50,44 % des voix.

Longuet aime les « vieux »…

Qu’a voulu dire Gérard Longuet, le 10 mars, en déclarant qu’il valait mieux nommer à la tête de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) quelqu’un du « corps français traditionnel » plutôt que le socialiste Malek Boutih ? Revenant sur ce qu’il qualifie de « maladresse », le président du groupe UMP au Sénat explique avoir voulu dire que ce ne devait pas être « un militant politique ». Pourtant, à bien écouter l’émission, il trouvait « parfait » le président actuel, Louis Schweitzer, « un vieux protestant » , et suggérait aussi que, pour convaincre « les vieux Bretons et les vieux Lorrains » , il ne fallait pas à la tête de la Halde quelqu’un d’ « extérieur » . Il est bien le seul à trouver Boutih encore jeune.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don