Extases tyroliennes

« Alpenstock » témoigne de l’humour gaillard
de Rémi De Vos.

La pièce se passe dans un Tyrol de convention. Un couple célèbre son bonheur de vivre dans un pays ­propre. Mais le mari ne tarde pas à trouver que sa femme, dans sa jolie robe fleurie, n’est jamais assez parfaite. Pourquoi a-t-elle acheté un détergent au « marché cosmopolite » ? Lui, quand il met sa culotte de cuir vert, il est un Tyrolien irréprochable. Mais, pour l’amour, il s’y prend moins bien. La ravissante petite femme se laisse caresser (restons pudiques) par un inconnu dont on sait juste qu’il est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.