Entendu

Politis  • 1 juillet 2010
Partager :

Quand Dominique de Villepin parle de Nicolas Sarkozy, les compliments ne sont jamais dépourvus d’ironie mordante. L’ancien Premier ministre en a fait une nouvelle démonstration, mardi, sur France Inter. Les mesures annoncées la veille par le Président pour réduire le train de vie des ministres sont un « rappel à l’ordre salutaire », a déclaré le fondateur de République solidaire, soulignant que « c’est bien que le chef de l’État ou le Premier ministre – c’est souvent le Premier ministre qui fait cela – rappelle les règles de bonne conduite » . Il a toutefois estimé que l’on n’était pas « au-delà du symbole », ces économies se chiffrant « en dizaines de milliers d’euros, peut-être en centaines de milliers d’euros » . Une bagatelle en comparaison du coût de « l’avion que vient de commander le président de la République », un nouvel Airbus A330 long courrier spécialement aménagé. Prix de ce caprice : 180 millions d’euros ! Et Villepin de prédire qu’il en faudra bientôt un second, puisque du fait des pannes et périodes de maintenance, « traditionnellement, il y a deux avions présidentiels ».

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don