En Sarkozie

Politis  • 16 septembre 2010
Partager :

Nommé élu

De Nicolas Sarkozy lui-même, ce propos tenu devant les députés de sa majorité reçus à l’Élysée et rapporté par le Figaro (9 septembre) : « Je reconnais la difficulté du job à la tête de l’UMP, je remercie Xavier Bertrand, qui occupe un poste difficile, d’avoir accepté. C’est moi qui l’ai nommé. » C’est pas sympa pour Xavier Bertrand de vendre ainsi la mèche ; le matin même, le patron de l’UMP racontait à l’antenne de RTL : « J’ai été élu par le bureau politique. » Mais en Sarkozie, comme dans les conseils d’administration des grandes sociétés, élu ou nommé, c’est pareil.

Woerthgate

Irrité par la publication d’extraits de procès-verbaux de la garde à vue de Patrice de Maistre, le gouvernement aurait utilisé les services de contre-espionnage pour identifier la source d’information du journal le Monde, au mépris de la loi sur la protection du secret des sources. La « taupe » identifiée – il s’agirait d’un conseiller pénal de la ministre de la Justice prénommé Daniel Sénat – a depuis été chargée de préparer l’installation d’une cour d’appel à… Cayenne (Guyane). Avec ce Woerthgate, le régime tourne à la farce.

Arbitraire cannois

Henri Rossi, responsable de la section cannoise de la Ligue des droits de l’homme, était convoqué lundi au commissariat pour s’expliquer sur l’« occupation illicite de la voie publique ». Le 4 septembre, la manifestation contre la politique sécuritaire de Sarkozy avait été interdite par le préfet, et les manifestants avaient bien évidemment protesté en tentant de passer outre. Joli pays !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don