Quel avenir politique ?

La large défaite des Démocrates aux élections de « midterm » ne condamne pas les chances de Barack Obama d’être réélu en 2012. Les Républicains sont en effet très divisés.

Denis Sieffert  • 11 novembre 2010 abonné·es

Toute élection législative à mi-mandat s’apparente à un premier bilan de la présidence. En ce sens, le 2 novembre marque donc la défaite d’un homme qui n’a pas su mobiliser ceux qui l’avaient porté à la Maison Blanche en 2008. Et cela parce qu’il n’a pas su montrer une volonté de prendre à

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Une société debout
Temps de lecture : 3 minutes