Changer d'ère / Crise de la realpolitik et du néolibéralisme

Les actuelles révolutions arabes signent l’échec de la realpolitik. Cette doctrine a dicté cyniquement durant des décennies la diplomatie occidentale. Kissinger l’a définie comme la politique étrangère fondée sur le seul rapport des forces et l’intérêt national. Lors des Trente Glorieuses, elle a entravé l’émancipation des populations du Sud en formant le pendant international de l’aliénation des populations immigrées au Nord. Les droits sociaux des travailleurs nationaux et les salaires y ont progressé,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.