L’art d’accomoder les chiffres

Les résultats du scrutin de dimanche ont donné lieu à des présentations plus ou moins fantaisistes. Catalogue des petits trucs et astuces en usage.

La présentation des résultats d’un scrutin est, pour les partis, un enjeu politique. Tous arrangent les chiffres pour les rendre plus flatteurs. Les techniques sont variées. Celle de Claude Guéant, classique, consiste à additionner des candidats UMP et divers droite, parfois concurrents, pour assurer qu’avec 32 % « la majorité présidentielle s’est bien maintenue » . Une autre consiste à comparer ces cantonales avec des scrutins de nature différente ; on pourra alors afficher une progression par rapport aux…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.