Là-bas

Politis  • 26 mai 2011
Partager :

On achève bien…

Condamné à mort pour avoir tué quatre personnes lors d’une fusillade, il y a dix-neuf ans, plaidant non coupable, Jason Oric Williams a été exécuté le 19 mai. Une exécution par injection de penthiobarbital, un anesthésiant pour animaux. L’Alabama inaugurait un procédé déjà utilisé en Louisiane, en Oklahoma, au Texas et au Mississippi. D’aucuns continueront à dire que les États-Unis ont toujours une longueur d’avance. Sur quoi ?

DSK et l’immunité

Installé ce samedi 14 mai en première classe du vol qui devait le ramener en Europe pour y rencontrer Angela Merkel, Dominique Strauss-Kahn se retrouvait ipso facto en mission pour le FMI. Ce qui n’était évidemment pas le cas pendant son escapade privée à New York. Autrement dit, selon certains juristes, il n’était absolument pas obligé de suivre les policiers américains qui sont venus l’arrêter à bord. L’ignorait-il ? Les policiers savaient-ils qu’il était hors de leur champ de compétence ? Tout le monde convient en tout cas que la situation du directeur du FMI aurait été toute différente s’il avait réussi à regagner la France. Faut-il le regretter ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don