Poésie du monstre

Les marionnettistes tchèques Petr et Matej Forman présentent Obludarium, cabaret monstrueux, burlesque et onirique.

Anaïs Heluin  • 9 juin 2011 abonné·es
Poésie du monstre
© Obludarium, théâtre du Rond-Point, Paris, 01 44 95 98 21. Jusqu’au 2 juillet. Photo : Irena Vodakova

Vociférations, harangues, va-et-vient incessants : dans les jardins du théâtre du Rond-Point, un événement se prépare. Aux caravanes et surtout au chapiteau bigarré d’où provient l’agitation, on devine l’installation ponctuelle d’un cirque ambulant. Il n’est pas occupé par n’importe quels troubadours. Déjà bien connus en France pour leur Opéra baroque et la Volière Dromesko , ce sont les marionnettistes tchèques Petr et Matej Forman qui viennent planter leur univers féerique tout près du théâtre qui les accueille. Avec Obludarium , créé en 2007, sorte de cabaret monstrueux inspiré de la tradition du spectacle ambulant des années 1930, les deux frères ouvrent un espace-temps à l’étrangeté fascinante.

Dès l’entrée, l’originalité du

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 4 minutes