Le mauvais choix d’EELV

Politis  • 20 octobre 2011
Partager :

Coup de patte de François Hollande, dimanche soir, devant ses partisans : « J’ai compris que les écologistes s’immisçaient dans nos débats. Visiblement, leur nombre n’a pas suffi. » Si Cécile Duflot s’était contentée de faire part publiquement de la reconnaissance de son parti à Martine Aubry, Jean-Vincent Placé, samedi matin aux côtés de la maire de Lille, assurait que « le peuple de l’écologie irait voter pour » elle. Dans l’entre-deux tours, plusieurs élus d’EELV avaient lancé des appels en ce sens. Parmi eux, Dominique Voynet, José Bové, Denis Baupin ou Alain Lipietz ; Or ces deux derniers, tout comme M. Placé, font partie des négociateurs d’EELV auprès du PS. L’accueil des « hollandistes » risque d’être frais.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don