Zidane débouté

Politis  • 29 mars 2012
Partager :

Dans le procès qui l’opposait à Zinedine Zidane, Christophe Alévêque a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris. L’icône du foot réclamait 75 000 euros de dommages et intérêts pour avoir été traité par l’humoriste dans un magazine de « panneau publicitaire qui a trois neurones […] et qui maintenant profite de son image à outrance. Pour moi, c’est une forme de prostitution. Ce mec est une pute. » Le tribunal a fort justement donné raison à Alévêque, qui avait plaidé « le droit à la caricature » et pour son rôle de bouffon. « Personne n’est inattaquable » , avait-il ponctué. Le droit à l’humour l’a donc emporté sur l’image mercantile.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don