Mélenchon bouscule la gauche

La montée des intentions de vote en faveur du « troisième homme » contrarie socialistes et écologistes. Qui multiplient les tirs de barrage contre ce concurrent inattendu.

Michel Soudais  • 5 avril 2012 abonné·es

Jean-Luc Mélenchon serait-il devenu l’homme à abattre ? Le nouveau statut du candidat du Front de gauche, désormais crédité de 13 à 15 % des intentions de vote et présenté comme le possible « troisième homme » dans plusieurs sondages, lui vaut d’être l’objet de critiques multiples. La présidente du Medef, Laurence Parisot, le décrit en « héritier d’une forme de Terreur » ;

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 4 minutes