Objection, inspecteurs !

Mesdames et messieurs les inspecteurs de l’Éducation nationale, et mesdames et messieurs les inspecteurs (aujourd’hui directeurs) d’académie (peut-être mesdames et messieurs les recteurs d’académie, sait-on jamais ?), Ce courrier n’est pas d’accusation, mais bien plutôt de compassion. Dans les semaines écoulées, en effet, sont tombées simultanément, dans toute la France, des décisions de fermetures massives de classes, voire d’écoles, et des notifications de suppression de postes en Réseaux d’aide…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents