Faut-il boycotter l'Euro de foot ?

On peut protester contre les abus de pouvoir en Ukraine sans pour autant pénaliser les sportifs qui jouent pour l’Euro, estime Pascal Boniface. Pour Olivier Basille, il faut faire pression sur les instances sportives pour qu’elles n’organisent pas d’événements dans certains États.

Il faut distinguer deux choses. Le fait de boycotter de façon sportive des jeux ne sert pas à grand-chose, sauf à pénaliser ceux qui boycottent, qui se sont qualifiés sur le terrain. Pour l’Euro 2012, qui débute en Ukraine (et en Pologne), je ne vois pas pourquoi on demanderait cela aux sportifs quand les entreprises ou les États n’ont pas retiré leurs ambassades ou leurs installations en Ukraine. Et pourquoi les équipes nationales qualifiées devraient-elles ne pas aller jouer en Ukraine, alors que, la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents