Syrie : Livraison d’hélicoptères russes arrêtée

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


L’affaire sent le soufre à plein nez. Une compagnie d’assurance britannique a annulé mardi 19 juin la couverture d’un cargo russe, l’obligeant à arrêter son trajet au large de l’Écosse. Motif : le navire transporterait des hélicoptères d’attaque et des munitions vers la Syrie. Achetés du temps de l’époque soviétique, les appareils avaient été renvoyés en Russie pour réparations. Les observateurs de l’ONU ont rapidement exprimé leur inquiétude face à la fourniture de matériel. Ce à quoi Moscou a objecté qu’elle ne livrait aucun nouvel appareil. Nul doute que la répression organisée par Bachar al-Assad se serait servi de ces hélicoptères pour poursuivre les massacres, qui ont déjà fait plus de 14 000 morts en un an.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents