Éric Zemmour : Procès perdu

Contre le rappeur Youssoupha.
Politis  • 5 juillet 2012
Partager :

En 2009, le rappeur Youssoupha ponctuait une de ses chansons par : « Je mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d’Éric Zemmour. » Le journaliste avait porté plainte pour injure et diffamation. Le tribunal correctionnel de Paris lui avait donné raison en condamnant le chanteur à 800 euros d’amende avec sursis. La cour d’appel est revenue sur cette décision, jugeant Youssoupha « non coupable » , estimant que le passage incriminé n’excédait pas « les limites admissibles en matière de liberté d’expression artistique » , ajoutant que « le rap est un style artistique permettant un recours possible à une certaine dose d’exagération ». Un camouflet pour celui qui précisément décrit le rap «  comme une sous-culture d’analphabètes ».

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don