Éric Zemmour : Procès perdu

Contre le rappeur Youssoupha.

En 2009, le rappeur Youssoupha ponctuait une de ses chansons par : « Je mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d’Éric Zemmour. » Le journaliste avait porté plainte pour injure et diffamation. Le tribunal correctionnel de Paris lui avait donné raison en condamnant le chanteur à 800 euros d’amende avec sursis. La cour d’appel est revenue sur cette décision, jugeant Youssoupha « non coupable » , estimant que le passage incriminé n’excédait pas « les limites admissibles en matière de liberté…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents