La SNCF veut rouler low cost

En toute discrétion, le Parlement européen a adopté une refonte du paquet ferroviaire : dérégulation à tous les étages.

C’était le 3 juillet. Dans l’hémicycle rouge et or, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, prononçait un discours de politique générale qu’il avait voulu très « social ». Au même moment, un nouvel accord pour libéraliser le rail en Europe était voté par une bonne partie des eurodéputés socialistes, dans un autre hémicycle, bien plus à l’abri des regards, celui de Strasbourg. L’objectif de l’Union européenne est clair : créer un espace ferroviaire unique en levant « la surveillance réglementaire et les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Appel pour les marches des libertés samedi 28 novembre partout en France

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Adieu « Che » Maradona

Monde accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.