Migrants abandonnés à la mer

En 2011, près de deux mille personnes qui voulaient rejoindre un pays d’Europe sont mortes en Méditerranée. Une flottille de solidarité, Boats4people, veut interpeller l’opinion publique sur ce drame.

Clémence Glon  • 5 juillet 2012 abonné·es

La Méditerranée comme scène d’une tragédie. À la recherche d’une vie meilleure en Europe, des migrants n’hésitent pas à se lancer dans un périple maritime dangereux. Soleil de plomb, mer sans clémence, panne de carburant, pénurie d’eau… Hommes, femmes et enfants finissent par mourir en mer, parfois tout près de la destination rêvée et des plages où s’ébattent les touristes. Ainsi, en 2011, 2 000 migrants n’ont jamais réussi à rejoindre les côtes du continent européen...


Le phénomène ne date pas d’hier. Selon le site Internet Fortress Europ, ils seraient 18 244 à avoir péri depuis 1988 sur des embarcations de fortune. « Cette mer est devenue un cimetière », soupire

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 4 minutes