Ces délirants fous du volant

Le Mondial de l’automobile ouvre ses portes le 29 septembre, sur fond de baisse des ventes en Europe. Le lobby du secteur ne désarme pas, prêt à tout pour lutter contre la « piétonisation ».

L’inflation des publicités pour les voitures dans les médias nous avertit que le Mondial de l’automobile, successeur du Salon de l’auto, créé en 1898, approche. Les hôtesses nonchalamment appuyées sur des voitures rutilantes sont de retour à la télévision et dans les magazines. Sont attendus plus d’un million de visiteurs, qui, en dépit des avertissements des autorités sanitaires, auront un choix fourni de véhicules roulant au diesel : 80 % des modèles le proposent, tandis qu’il représente 60 % des 38…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents