Une enfumerie de Françoizollande

Sébastien Fontenelle  • 25 octobre 2012 abonné·es

Adoncques, Françoizollande, chef de l’État « socialiste », a déclaré pas plus tard que samedi (20 octobre 2012) qu’il souhaitait – sors ton mouchoir – « porter un coup d’arrêt » à la « dérive » du « marché libre » de la santé, et qu’il voulait pour cela

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans
De bonne humeur

Sébastien Fontenelle est un garçon plein d’entrain, adepte de la nuance et du compromis. Enfin ça, c’est les jours pairs.

Temps de lecture : 3 minutes