Alima Boumediene-Thiery sera avocate, malgré l'opposition de ses pairs

L'ancienne sénatrice EELV, écartée du barreau du Val-d'Oise pour son «militantisme» a obtenu gain de cause en appel.

La Cour d'appel de Versailles a décidé, mercredi 23 janvier, d’infirmer la décision de rejet de l'inscription d'Alima Boumediene au tableau de l'Ordre des avocats du barreau du Val-d'Oise. Alima Boumediene-Thiery voulait devenir avocate sur la base de son expérience de parlementaire. Mais en mars 2012, le barreau du Val-d’Oise lui avait refusé ce droit en raison de son action pour la Palestine, jugée «contraire à l’honneur, à la probité, aux bonnes mœurs et aux respects des principes essentiels de probité,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.