Des dossiers à hauts risques

Chômage, marché du travail, retraites et réforme bancaire : des orientations à venir particulièrement délicates pour le gouvernement Hollande et qui vont susciter beaucoup de remous à gauche.

L’année 2013 s’annonce « rude », a prévenu François Hollande, confirmant les sombres mises en garde de plusieurs ministres. Le chef de l’État a beau répéter que « la crise est derrière nous », il n’est pas question pour lui d’infléchir la politique d’austérité conduite par le gouvernement et marquée par l’engagement maintes fois répété de réduire le déficit public à 3 % du produit intérieur brut contre 4,5 % fin 2012, alors même que la croissance est atone. Cette orientation ne mécontente pas seulement le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents