L’austérité pour cible

Le Front de gauche repart en campagne. Contre la politique « sociale-libérale » du gouvernement, il entend populariser une autre logique économique autour de 25 propositions alternatives.

Michel Soudais  • 24 janvier 2013 abonné·es

Le Front de gauche ne déserte pas le terrain politique. Ses principaux dirigeants, Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent, Christian Picquet, Clémentine Autain et Myriam Martin, devaient sonner mercredi soir à Metz (Moselle) les trois coups d’une grande « campagne contre l’austérité », en tenant un premier meeting avec des sidérurgistes du site d’ArcelorMittal de Florange. Par

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 4 minutes