Merkel en pince pour Cameron

Politis  • 31 janvier 2013
Partager :

Dans son bras de fer engagé avec l’UE, David Cameron a reçu le soutien d’Angela Merkel. Le 23 janvier, dans un important discours, le chef du gouvernement britannique rappelait le souhait de son pays d’une Europe limitée à un marché unique et réclamait d’importantes réformes de structures pour favoriser la compétitivité économique et garantir une place aux pays non-membres de l’UE. Faute de quoi, le Royaume-Uni pourrait quitter l’UE. Le lendemain, à Davos, la chancelière allemande acquiesçait à ces demandes, plaidant pour de gros efforts de compétitivité, plus de libre-échange « essentiel pour la croissance ». Bref, une Europe plus libérale que libérale. Et cela trois jours à peine après les embrassades franco-allemandes.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don