Double discours

Politis.fr  • 28 février 2013
Partager :

Lundi matin, à l’heure où la porte-parole du PS espérait encore que les élections
italiennes permettent un « renforcement du front des progressistes en Europe » ,
Pierre Moscovici saluait sur Twitter l’élection d’un président de droite, Nicos
Anastasiades, à Chypre. Comme son homologue allemand, le conservateur
Wolfgang Schäuble. Pour notre grand argentier, ce résultat doit permettre de
boucler enfin « les négociations sur le programme d’assistance financière »
aux conditions imposées par la troïka, « dans l’intérêt de la zone euro » . Le PS
chypriote, éliminé au 1er tour, avait refusé d’appeler à voter pour Stavros Malas,
le candidat de gauche soutenu par le parti communiste.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don