ANI : Coup de force au Sénat

En recourant au « vote bloqué » pour faire passer l’ANI, le gouvernement a rejeté les communistes dans l’opposition.

Le Sénat a adopté précipitamment dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21, et à une majorité relative de 172 voix sur 344, le projet de loi dit de « sécurisation de l’emploi ». Vingt-quatre sénateurs ont voté contre. Les Verts et la droite se sont abstenus. Le dernier obstacle à la transposition législative de l’accord national interprofessionnel du 11 janvier (ANI) signé par le patronat (Medef, CGPME, UPA) et trois syndicats (CFDT, CFTC, CFE-CGC), mais refusé par FO et la CGT, est ainsi franchi. À…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents