Pas d’amalgame(s), s’il te plaît

Frau Boutin donne fort l’impression d’être à l’aise auprès d’un député pénique.

Comme l’a très justement relevé le pétulant philosophe de télévision Alain F. dans le cours de l’un des multiples talk-shows d’haut niveau où ses scintillances lui valent d’avoir son rond de serviette – et où il venait successivement de dire son irritation que des centaines de millions de collégiens puissent désormais frapper leurs profs à grands coups d’essuie-glaces sans que personne n’y trouve à redire (à moi, Jacqueline de Romilly, c’est la sixième qu’on assassine), puis son offuscation devant…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.