Priorité à la prévention

Neuf mois après la mise en place des ZSP, les ministères de l’Intérieur et de la Justice ont présenté un premier bilan.

C’était l’une des propositions de François Hollande : répondre à la délinquance par la création de zones de sécurité prioritaires (ZSP). C’est-à-dire cibler des territoires touchés par « toute forme d’incivilités, de dégradations, de violences sur personnes, par le trafic de stupéfiants, l’économie souterraine, les cambriolages ». Le but : « Changer durablement le quotidien des habitants, en renouvelant en profondeur les méthodes de lutte contre la délinquance. » La méthode, en l’occurrence, c’est « de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents