Royal enterre l’Ayraultport

Ségolène Royal établit un parallèle entre la contestation du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes et le combat qu’elle avait mené pour la préservation du Marais poitevin.
Politis  • 23 mai 2013
Partager :

Dans Cette belle idée du courage (Grasset), essai qu’elle vient de publier, Ségolène Royal établit un parallèle entre la contestation du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes et le combat qu’elle avait mené pour la préservation du Marais poitevin. Questionnée sur ce sujet, la présidente PS de la région Poitou-Charentes a déclaré sur RTL, dimanche, que la construction de l’aéroport « sera très difficile à faire ». « Aujourd’hui, a-t-elle ajouté, les gens n’acceptent plus les formes de tension extrême, de combats, de violence… Donc, ce qu’il faut, c’est sortir par le haut et trouver des solutions en s’écoutant, en se respectant, en se comprenant. » Et cette sortie par le haut n’a rien d’un décollage.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don