La Révolution : pour ou contre Furet ?

Les interprétations de la Révolution française continuent de diviser la gauche. Christophe Prochasson souligne les apports de François Furet dans le contexte de son époque. Sophie Wahnich critique les thèses furetiennes pour mieux actualiser notre regard sur la Révolution française vis-à-vis des événements présents.

Au beau milieu des années 1960, deux historiens trentenaires, François Furet et Denis Richet, mirent les pieds dans le plat. Avec un certain sens de la provocation qui en irrita plus d’un, ils publièrent une nouvelle histoire de la Révolution française qui fit grand bruit. Le scandale vint d’un mot, « dérapage », dû à Denis Richet. Les majestueux idéaux de 1789 n’avaient-ils pas été durablement ternis par les crimes de la Terreur ? Les tenants de la lecture traditionnelle de la Révolution, d’Albert Soboul…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.