Un chemin en pente raide

Lors de la conférence sociale des 20 et 21 juin, le gouvernement a fixé un nouveau calendrier des réformes, qui vont vers plus d’austérité.

La deuxième conférence sociale, qui s’est tenue les 20 et 21 juin, a montré ses limites, qui sont celles de l’austérité budgétaire imposée par le gouvernement. En conclusion de cette concertation, la « feuille de route sociale » présentée par Jean-Marc Ayrault a été l’occasion d’annoncer la poursuite des réformes avec l’objectif de réduire les déficits publics. Sans détailler ses intentions sur le dossier des retraites, le gouvernement affirme que des mesures garantiront le financement à court terme du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents